Vie pratique

Mairie de Soyons - Site officiel de la commune

Vie pratique > Sécurité

Sécurité

Sécurité Routière

Permis de conduire : solde des points et stages de récupération

Interdiction du port d’écouteurs, oreillettes ou casque audio en conduisant à compter du 1er juillet 2015.
http://www.securite-routiere.gouv.f...

Campagne 2016 de prévention des intoxications au monoxyde de carbone

PDF - 911 ko
Recommandations préfectorales

Emploi du feu en Ardèche : rappel des règles

Article créé le 26/01/2016 et mis à jour le 11/02/2016 sur le site : http://www.ardeche.gouv.fr/

Au-delà du risque incendie, le brûlage à l’air libre des végétaux est une combustion incomplète qui engendre une importante pollution atmosphérique (particules notamment) avec des conséquences très néfastes pour la santé publique.
Cette pratique est notamment à l’origine de problèmes respiratoires pour les personnes sensibles, âgées ou très jeunes, et de divers troubles de voisinage (odeur, cendres sur le linge et dans les habitations).
Pour ces motifs, l’emploi du feu dans le département de l’Ardèche est donc réglementé.

Le préfet de l’Ardèche rappelle que seuls :
- les agriculteurs et les forestiers sont autorisés à incinérer les végétaux et leurs rémanents générés dans le cadre de leurs activités professionnelles ;
- les particuliers soumis aux obligations légales de débroussaillement dans un rayon de 50 m autour des habitations et installations lorsqu’elles sont situées à moins de 200 m des bois, forêts landes et maquis sont, en l’absence de solution alternative, également autorisés à incinérer les végétaux coupés à cette occasion.

Ces opérations sont soumises à déclaration préalable en mairie et ne sont possibles qu’en dehors de la période estivale (1er juillet au 30 septembre).

L’emploi du feu dans le cadre de travaux, ou d’activités de loisir constitue l’une des principales causes d’incendie de landes et de forêts dans le département de l’Ardèche.
Dans toutes les autres situations, le brûlage de tous les déchets y compris les déchets de végétaux issus de travaux de jardinage ou d’entretien d’espaces verts est INTERDIT sur tout le département comme sur l’ensemble du territoire national.

En sus des règles rappelées ici, il peut exister des interdictions ponctuelles d’emploi du feu :
- liés à un risque incendie aggravé : le préfet peut interdire par arrêté toute mise à feu du fait de conditions météorologiques défavorables ou de tout autre facteur de risque avéré.
- liées à la qualité de l’air : en cas d’alerte pollution, le brûlage à l’air libre devient interdit.
En cas de non-respect des réglementations en vigueur, des amendes de 135 € à 450 € sont encourues par les contrevenants.
Pour une information détaillée de la réglementation sur l’emploi du feu dans le département de l’Ardèche, consulter le site des services de l’État :
http://www.ardeche.gouv.fr/la-regle...
ou contacter la direction départementale des territoires au 04.75.65.50.00..

Voisins Vigilants


Réunion publique d’information sur le dispositif "Voisins Vigilants" le 22 mars à Soyons

Le protocole de participation citoyenne a été signé en mairie de Soyons le 3 avril 2015 avec l’adhésion, à cette date, du quartier du Mas. Six autres quartiers ont ensuite adhéré au dispositif (cf articles ci-dessous).
Trois nouveaux quartiers souhaitent maintenant les rejoindre : le quartier des Freydières et celui de la Crouzette , organisés en ASL (Association Syndicale Libre) ainsi que le quartier de la route de Toulaud . Suite à cette demande, une réunion publique d’information a été organisée en mairie le 22 mars à 18h, en présence de Gisèle BERTRAND, maire de Soyons, du Commandant THEVENOT, de la police nationale de Guilherand-Granges, de Serge BALLET, conseiller délégué à la citoyenneté et à la sécurité et de Philippe DESGRANGES, 1er adjoint en charge des finances et du budget. Une vingtaine de personnes ont assisté à cette réunion dont les présidents des 2 ASL et le futur référent du quartier de la route de Toulaud.
Gisèle BERTRAND a présenté le dispositif Voisins Vigilants fondé sur la solidarité entre voisins et un travail partenarial entre la volonté des habitants, de la municipalité et l’accompagnement de la police nationale.
Le Commandant THEVENOT a ensuite souligné que ce dispositif a été mis en place pour lutter contre une délinquance en augmentation et en mutation . Dans l’arrondissement de Tournon-sur-Rhône, mieux couvert que ceux du Sud Ardèche (Privas et Largentière), on constate que la délinquance a diminué en 2016. Pour les communes de Saint-Péray, Cornas et Soyons, l’année de mise en place du dispositif correspond à une baisse du nombre de cambriolages. La commune de Guilherand-Granges n’entre pas dans la comparaison car elle est également équipée d’un système de vidéo-protection. Le même diagnostic a été fait dans les zones dépendant de la gendarmerie.
Le but essentiel du dispositif Voisins Vigilants est de lutter contre les cambriolages mais également contre d’ autres infractions  : vols de voitures, atteintes aux personnes (escroqueries, abus de confiance concernant les personnes âgées...) Il est aussi utile au niveau social par exemple en cas de maladie ou de décès d’une personne isolée : les voisins seront plus attentifs à certains indices (volets fermés, boîte aux lettres pleine...). Comme l’avait déclaré Gisèle BERTRAND, le Commandant THEVENOT a souligné que ce dispositif sert à recréer un lien social. Le commissariat est ouvert en permanence, il ne faut pas hésiter à l’appeler, son rôle est d’assurer la sécurité.
Contrairement aux idées reçues, les cambrioleurs ne font pas de repérages, ils agissent au hasard et la durée de l’intrusion est en moyenne de 5 minutes . Il est donc impossible de les prendre sur le fait. C’est pourquoi la police a besoin de l’aide de la population pour lutter contre cette forme de délinquance en pleine recrudescence. Sur l’ensemble de la circonscription, il y a eu 4 fois plus de cambriolages en janvier 2017 que pendant toute l’année 2016. A Soyons, il y a eu au moins 5 cambriolages en janvier 2017 soit plus de la moitié du nombre enregistré pour toute l’année 2016. Trois d’entre eux ont eu lieu le même jour. Les caméras installées sur les ponts du Rhône avaient permis auparavant de repérer un véhicule qui franchissait régulièrement ces ponts les jours où étaient commis les cambriolages. Le véhicule mis sous surveillance est entré dans la circonscription par le pont des Lônes le jour de ces trois cambriolages aux environs de 7h du matin. Toutes les patrouilles du commissariat ainsi que les polices municipales de Guilherand-Granges et de Saint-Péray ont effectué des contrôles et la voiture a été interpellée deux jours après à Valence. Le Commandant THEVENOT a déclaré que cet exemple met en évidence la complémentarité des dispositifs Voisins Vigilants et de vidéo-protection .
Les cambrioleurs sont donc organisés en bandes itinérantes et la police doit s’adapter pour faire diminuer cette délinquance et en particulier le vol par effraction. Le rôle des Voisins Vigilants est de l’aider en signalant tout fait inhabituel sur la voie publique ou à l’intérieur des maisons. En effet, la dernière "technique d’effraction" consiste à donner de grands coups de pied dans la porte d’entrée pour en faire céder le chambranle. Le bruit est considérable et doit alerter les Voisins Vigilants.
Les quartiers souhaitant adhérer au dispositif doivent choisir un ou plusieurs référents qui seront le maillon entre les habitants et les services de police. Les référents interviendront dans les deux sens : la police informe par SMS les municipalités d’un fait général (recrudescence des infractions) ou plus ciblé (personne ou véhicule suspect). Ces SMS sont transmis aux référents qui les diffusent aux habitants du quartier. Le système fonctionne également en sens inverse. Ce dispositif a été mis en place pour les commerçants de Saint-Péray qui s’en déclarent très satisfaits.
Au cours de l’échange qui a ensuite eu lieu avec le public, le Commandant THEVENOT a donné quelques indications sur le choix du référent qui doit :
- avoir un casier judiciaire vierge.
- donner ses coordonnées à la police
- être régulièrement présent
Gisèle BERTRAND a déclaré que les personnes souhaitant adhérer au dispositif Voisins Vigilants au sein d’un même quartier doivent choisir un référent qui prendra contact avec Serge BALLET.
Mme le Maire a également rappelé l’existence de l’opération Tranquillité Vacances qui permet aux patrouilles de police d’intensifier leurs rondes aux abords des maisons dont les propriétaires sont absents. Avant leur départ, ceux-ci doivent prendre contact avec le commissariat qui leur indiquera les formalités à remplir.
Le Commandant THEVENOT a enfin informé le public qu’un diagnostic de sécurité peut être effectué gratuitement par le commissariat sur demande d’un particulier auquel seront donnés des conseils pour sécuriser son domicile.
Plusieurs questions concernant l’installation à Soyons de caméras de vidéo-protection ont été posées (lieux, calendrier...). Gisèle BERTRAND a déclaré que "rien n’est arrêté" . Des demandes de subvention ont été faites à partir du diagnostic établi par le référent sûreté et des devis déjà connus. D’autres devis sont en cours. Quand tous les éléments techniques et financiers seront réunis, une réunion publique d’information sera organisée pour tous les citoyens. "Le conseil Municipal prendra ensuite sa décision en toute liberté".
Le diagnostic de sûreté a fait un maillage sur les entrées de Soyons en tenant compte des caméras existant déjà sur la commune de Guilherand-Granges. Il faudra peut-être le revoir car les communes de Toulaud et Charmes-sur-Rhône envisagent également de se doter d’un système de vidéo-protection. Une réunion de concertation aura lieu entre les trois communes. Le Commandant THEVENOT a ajouté que "tous les véhicules entrant dans la circonscription seront vus".
Une réunion fructueuse qui a permis à l’assistance de prendre connaissance des différents dispositifs pouvant permettre l’amélioration de la sécurité sur la commune. Gisèle BERTRAND a ensuite invité les personnes présentes à boire le verre de l’amitié.
Plus d’informations sur le dispositif Voisins Vigilants ci-dessous :
http://www.ardeche.gouv.fr/le-conce...
Plus d’informations sur l’opération Tranquillité Vacances ci-dessous :
http://www.interieur.gouv.fr/A-votr...

local/cache-vignettes/L500xH188/img_3680-r90-8e0e0.jpg
local/cache-vignettes/L407xH300/img_3681-r90-7bafb.jpg
local/cache-vignettes/L448xH300/img_3682-2-r90-909fa.jpg
local/cache-vignettes/L500xH252/img_3684-2-r90-96e5a.jpg

Adhésion de trois autres quartiers de Soyons au dispositif Voisins Vigilants le 5 octobre 2016

Le 5 octobre à 17h, le dispositif Voisins Vigilants, mis en place à Soyons le 3 avril 2015, s’est étendu à trois nouveaux quartiers : les lotissements des Sources, des Rocs et des Terrasses du Rhône . Sept quartiers sont donc maintenant concernés . (voir les articles ci-dessous)
Les panneaux ont été dévoilés en présence de Gisèle BERTRAND, maire de la commune, de Michel CRECHET, sous-préfet de l’arrondissement de Tournon-sur-Rhône, du Commandant THEVENOT, de la police nationale de Guilherand-Granges, de Serge BALLET, conseiller délégué à la sécurité, d’Alain FAÏSSE, adjoint aux infrastructures et au cadre de vie et des "voisins référents" qui avaient pu se libérer.
Ces derniers sont Mrs BREA et DEFAIVRE pour le lotissement des Sources, Mr RICALENS pour le lotissement des Rocs, Mrs FICAT et CHANTEREAU pour le lotissement des Terrasses du Rhône.
Après l’inauguration des nouveaux panneaux, les personnes présentes se sont retrouvées en mairie où Gisèle BERTRAND a rappelé le rôle et le fonctionnement du dispositif (voir le lien ci-dessous). Michel CRECHET a insisté sur le caractère citoyen et républicain de celui-ci et présenté un premier bilan : sur 17 communes concernées en Ardèche, 14 ont vu le nombre d’atteintes aux biens diminuer alors que ce nombre est en progression dans le reste du département . Michel CRECHET a également déclaré que ces résultats, très encourageants, sont spectaculaires quand le dispositif Voisins Vigilants est complémentaire à la vidéoprotection .
La cérémonie s’est terminée par le verre de l’amitié offert par la municipalité.
Le concept participation citoyenne :
http://www.ardeche.gouv.fr/le-conce...

local/cache-vignettes/L500xH278/img_2397-efc0e.jpg
local/cache-vignettes/L500xH274/img_2398-3cada.jpg
local/cache-vignettes/L500xH300/img_2399-c5e41.jpg
local/cache-vignettes/L500xH295/img_2400-1584e.jpg
local/cache-vignettes/L500xH258/img_2403-2-23405.jpg
local/cache-vignettes/L500xH248/img_2404-38679.jpg
local/cache-vignettes/L451xH300/img_2406-d71ad.jpg
local/cache-vignettes/L452xH300/img_2417-542ff.jpg

Extension du dispositif Voisins Vigilants à trois autres quartiers de Soyons

Le 31 juillet, le dispositif Voisins Vigilants mis en place le 3 avril dernier dans le quartier du Mas (voir ci-dessous), s’est étendu à trois autres quartiers : les Hauts de Soyons, la route des Crêtes et le lotissement Le Panoramique.
De nouveaux panneaux ont été dévoilés allée du Limousin et à l’intersection de la route des Crêtes et de la route de Jaulan en présence des riverains, de Gisèle BERTRAND, maire de Soyons, Michel CRECHET, sous-préfet de l’arrondissement de Tournon-sur-Rhône, du commandant THEVENOT de la police nationale de Guilherand-Granges et de Serge BALLET, conseiller délégué à la sécurité de la commune.
L’emploi du temps de Mr le sous-préfet ne lui a pas permis d’inaugurer le panneau du lotissement Le Panoramique, côté chemin de Gény.
Les nouveaux voisins référents sont :
- Mrs GROUSSON et BONNEFONT pour les Hauts de Soyons
- Mrs DUQUESNE et CHATRON pour la route des Crêtes
- Mr BALLET pour le lotissement Le Panoramique
Ces noms s’ajoutent à ceux de Mme Frédérique DUBOIS et du Dr Philippe COCHIN pour le quartier du Mas.
Après l’inauguration des panneaux, les personnes présentes se sont retrouvées en mairie où Mme BERTRAND et Mr CRECHET ont insisté dans leur discours sur l’ importance de ce dispositif qui resserre les liens de solidarité entre voisins et contribue au développement du civisme même dans d’autres domaines, comme celui de la prévention des incendies.
La cérémonie s’est terminée par le verre de l’amitié offert par la municipalité.

local/cache-vignettes/L389xH300/img_4157-71b02.jpg
local/cache-vignettes/L398xH293/img_4158-f1c06.jpg
local/cache-vignettes/L368xH300/img_4159-99b01.jpg
local/cache-vignettes/L331xH300/img_4160-72e06.jpg
local/cache-vignettes/L421xH300/img_4164-23bba.jpg
local/cache-vignettes/L411xH300/img_4166-793f4.jpg
local/cache-vignettes/L292xH300/img_4169-af544.jpg
local/cache-vignettes/L307xH300/img_4170-4f664.jpg
local/cache-vignettes/L306xH300/img_4171-c9728.jpg
local/cache-vignettes/L313xH300/img_4172-90a49.jpg
local/cache-vignettes/L500xH285/img_4178-3b3bc.jpg
local/cache-vignettes/L412xH300/img_4183-92a70.jpg
local/cache-vignettes/L247xH300/img_4186-bd086.jpg
local/cache-vignettes/L457xH300/img_4184-a5728.jpg
local/cache-vignettes/L476xH300/img_4188-78643.jpg

Signature du protocole "participation citoyenne" le 3 avril 2015

Une réunion publique avait été organisée par la mairie le 15 octobre dernier afin de mettre en place le dispositif Voisins Vigilants dans le quartier du Mas à Soyons. Deux riverains s’étaient proposés pour assurer le rôle de "voisins référents" : Mme Frédérique Bossuet et le Dr Philippe Cochin.
Le vendredi 3 avril à 10 h, ce sont eux qui ont dévoilé l’un des panneaux Voisins Vigilants installés aux entrées des chemins de la Crouzette, du Cros de Merlan et des Tessonières, en présence des habitants du quartier du Mas, de Mme Gisèle Bertrand, maire de Soyons, de Mr Michel Créchet, sous-préfet de l’arrondissement de Tournon-sur-Rhône, de Mr Bernard Valentin, directeur départemental de la sécurité publique, du commandant Thévenot de la police nationale de Guilherand-Granges et de Mr Serge Ballet, conseiller délégué à la sécurité de la commune de Soyons.
Toutes les personnes présentes se sont ensuite rendues en mairie où les représentants des différentes autorités ont souligné dans leur discours la nécessité de cette "solidarité de voisinage" qui ne doit en aucun cas se substituer à l’action des forces de police : il s’agit d’une "action complémentaire" mise en place dans le but d’améliorer leur "réactivité". Le rôle des voisins référents est de "prévenir et non intervenir directement", ce qui est "très dangereux et strictement interdit".
Après la signature du protocole de participation citoyenne, l’assistance a été conviée à un apéritif offert par la municipalité.
L’initiative du quartier du Mas sera sans doute suivie par d’autres quartiers de Soyons

local/cache-vignettes/L400xH300/img_1576-7341b.jpg
local/cache-vignettes/L400xH300/img_1582-82c74.jpg
local/cache-vignettes/L430xH300/img_1586-b36ce.jpg
local/cache-vignettes/L425xH300/img_1588-33012.jpg
local/cache-vignettes/L400xH300/img_1590-c3b59.jpg
local/cache-vignettes/L400xH300/img_1591-bf8ff.jpg
local/cache-vignettes/L491xH300/img_1596-6fb23.jpg
local/cache-vignettes/L353xH300/img_1598-ea91f.jpg
local/cache-vignettes/L478xH300/img_1600-95517.jpg
local/cache-vignettes/L427xH300/img_1601-6d6d9.jpg
local/cache-vignettes/L500xH300/img_1611-03eba.jpg
local/cache-vignettes/L400xH300/img_1624-d79d2.jpg
local/cache-vignettes/L400xH300/img_1632-12c57.jpg
local/cache-vignettes/L386xH300/img_1634-505fc.jpg
local/cache-vignettes/L431xH300/img_1637-24c8d.jpg

Réunion publique

La réunion publique organisée par la Mairie le 15 octobre dernier afin de mettre en place le dispositif Voisins Vigilants à Soyons a rassemblé une trentaine de personnes.
Elle était animée par le Commandant de Police Thévenot de Guilherand-Granges, Mme Gisèle Bertrand, Maire de Soyons et Mr Serge Ballet, Conseiller Délégué à la Sécurité.
Dans un premier temps, ce dispositif concernera le quartier du Mas avec les chemins de la Crouzette, du Cros de Merlan et des Tessonières.
Deux personnes "référentes" sont nécessaires pour qu’une convention puisse être signée entre la Commune, la Sous-Préfecture et la Gendarmerie de Guilherand-Granges. Une signalétique sera ensuite installée aux entrées des chemins concernés afin de décourager les éventuels cambrioleurs.
Deux habitants du quartier du Mas s’étant proposés pour assurer ce rôle de "référent", la procédure de mise en place du dispositif pourra être lancée.

local/cache-vignettes/L400xH255/p1016177-01986.jpg
local/cache-vignettes/L400xH259/p1016182-c2d79.jpg
local/cache-vignettes/L400xH282/p1016183-7acb1.jpg

Détecteurs de fumée obligatoires à partir du 8 mars 2015

Date-limite

Initialement, les détecteurs de fumée devaient être installés dans les appartements et les maisons avant le 9 mars 2015 (et donc au plus tard le 8 mars 2015). Devant les problèmes d’indisponibilité, à la fois des Daaf et des installateurs, le législateur a prévu de repousser la date-limite au 1er janvier 2016. Mais il s’agit là d’une date-limite de pose ou d’installation, et non pas d’achat. En d’autres termes, le propriétaire d’un logement sera censé avoir rempli ses obligations légales à condition :
- d’acheter un détecteur de fumée ou de signer un contrat d’achat avant le 9 mars 2015,
- de l’installer avant le 1er janvier 2016.
http://droit-finances.commentcamarc...